Asie,  Malaisie

2 jours de trek dans la jungle de Taman Negara

Dans cet article, je vais vous raconter mon trek dans la jungle de Taman Negara Pahang. Il est important de préciser Pahang, effectivement Taman Negara signifie parc national en malais. Alors même si Taman Negara dans la bouche des voyageurs réfère à chaque fois à cette région centrale de la Malaisie, il est important de préciser son nom pour éviter toute confusion. Ce parc protège une zone importante de la forêt tropicale.

C’était l’une des étapes les plus attendues de mon voyage. J’avais hâte d’effectuer ce trek et je n’en suis pas déçue, la jungle de Taman Negara est sublime !

La préparation à Kuala Tahan

Le petit village de Kuala Tahan représente le point de départ des treks, situé au bord du fleuve qui le sépare de la forêt tropicale. Il était avant un village malais, aujourd’hui entrée principale du parc national. De nombreux hôtels ont fleuri.

Comment réserver son trek à Taman Negara ? Je suis passée avec l’agence NKS, ils ont un bureau dans le village de Tahan Negara.

Prix du trek 2 jours/1nuit : 200rm / personne. Le prix est dégressif selon le nombre de personne.

Pour le trek de 2 jours/1 nuit, vous devez prévoir deux nuitées à Kuala Tahan la veille et le deuxième jour du trek.

Conseil hôtel :  Tahan guesthouse – 15€ la nuit pour deux. Vous pouvez laisser un sac d’affaire que vous récupérerez au retour du trek.

Dans votre sac : ne vous chargez pas trop, vous verrez très vite que la chaleur est épuisante. De plus, le jour du départ votre guide vous donnera 3 litres d’eau + des denrées alimentaires, assiette, verre et votre duvet à porter donc rien ne sert de se surcharger. Une tenue de rechange pour être propre le soir, des médicaments si besoin et un savon suffiront.
Il vous sera également demandé par le guide d’emmener : des tongs, un maillot de bain, une lampe frontale, un anti-moustique, un kway et une serviette.

sangsue

Je vous conseille de porter du long avec des chaussettes par dessus pour éviter les sangsues. Il y en a beaucoup tout au long du parcours, toutefois elles ne transmettent pas de maladie. Si vous êtes mordues, attendez qu’elle tombe par elle-même.

Le jour J : au coeur de la jungle

Entrée dans le parc

Le départ se fait à 9h30, après avoir récupéré les affaires données par notre guide et fait connaissance de nos partenaires d’aventures, nous descendons vers le fleuve. Un bateau nous attend pour traverser vers la rive voisine où se trouve les postes de contrôles. Nous payons la taxe de 1 rm par personne + 5 rm par appareil photo.

bateau

Ensuite, les gardes forestiers procèdent aux contrôles des sacs. Chaque sachet plastique est compté ainsi que vos vêtements. L’idée : sensibiliser le randonneurs à la protection du parc. Si vous êtes controlés au retour du trek, chaque item manquant coutera 200 rm.

Une fois le contrôle effectué, nous remontons dans le bateau pour 1h30 de trajet jusqu’au point de départ de la marche. Le premier repas sera servi dans le bateau; très souvent à base de riz.

Le trek

Très vite, la chaleur est présente dans cette forêt dense. Nous commençons à marcher. Au bout de quelques mètres, un lézard puis un fruit tombe violemment et nous fait prendre conscience directement que dans la jungle tout peut arriver, il faut rester prudent.

Il y a 8 km à effectuer par jour sur un sentier très bien entretenu mais très souvent coupé par de gros tronc d’arbre à enjamber. Notre guide nous raconte toutes sortes d’histoires sur les animaux présents dans la jungle, les arbres, les indigènes. Il nous fait découvrir des choses très rassurantes comme des ruches d’une taille impressionnantes, des griffes d’ours sur un arbres, les traces du passage des éléphants, des araignées-scorpions et comme ça ne suffit pas : des scorpions également. Il est passionné par cette nature et nous apprenons des choses très interessantes. Mais surtout qu’il ne veut mieux pas croiser la route des animaux.

Ne vous attendez toutefois pas à apercevoir autant d’animaux qu’au Costa Rica par exemple.

La difficulté du chemin n’est pas élevé, mais les 8 km sont bien suffisant avec les conditions du pays. Le deuxième jour m’a semblé plus éprouvant car je rêvais vraiment d’une douche. Je pense que le trek de 2 jours est suffisant.

Normalement, le trek prévoit un arrêt dans un village de natif le deuxième jour. Toutefois, notre guide nous ayant déconseillé cet arrêt car fake selon lui, nous avons décidé de ne pas faire ce stop. J’ai beaucoup apprécié la franchise du guide qui était très désabusé concernant la déforestation, le trafic d’animaux et tout autres pratiques des gouvernements. Cela nous rappelle la chance que j’ai eu de découvrir cet endroit et la nécessité de le préserver.

Dormir dans une grotte

Rien que le fait de le dire me paraissait dingue. Et puis après un après-midi dans cette jungle à comprendre que tout était réunis dans cet environnement pour me tuer, l’idée me paraissait très angoissante et je n’étais pas la seule.
La grotte est immense, sa hauteur est impressionnante, ce qui rend la cohabitation avec les chauve-souris très facile. Seul le son et la vue de leur mouvement, nous rappelle qu’elles sont nombreuses dans la grotte.

chauve souris

Une rivière passe non loin pour nous permettre de nous “laver” rapidement. Le guide en profite pour récupérer de l’eau qu’il fera bouillir pour le repas .. MIAM. Bien sûr les environs de la rivière sont pleins de sangsues.

Le soir, nous mangeons autour du réchaud et préparons notre lit pour la nuit. On ne va pas se mentir, le sol est très douloureux pour le dos et pourtant je trouve mon sommeil. Et ce, même après avoir imaginé toutes les petites bêtes qui pouvaient roder dans les environs.

Si c’était à refaire : je dirai oui !

Bien évidemment, l’aventure est si tentante. Malgré la difficulté, il faut reconnaitre qu’il n’est pas donné à tout le monde de vivre 2 jours dans la jungle. La jungle, la vraie. C’est le genre d’expérience que je ne suis pas prête d’oublier et qui font de mon voyage un Malaisie, un voyage inoubliable.

Comment je me suis rendue à Taman Negara pour ce trek ? Toutes les infos du trajet depuis Perhentian sont ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *